Au moment de réaliser une chirurgie dentaire, le dentiste va toucher la gencive du patient dans le but de l’ouvrir. Après cela, il aura de l’espace pour pour intégrer une prothèse ou tout simplement un implant dentaire au niveau du trou qu’il aura déjà perforé au niveau de l’os alvéolaire. Ceci ce fait après l’anesthésie locale et il faut que l’implant soit parfait. C’est en effet ce qui va démontrer si la réussite de l’opération.

Les chirurgiens-dentistes ont deux possibilités en ce qui concerne la chirurgie dentaire.

  • La chirurgie classique : le patient reçoit une incision au niveau de la gencive qui lui permet enfin de recevoir son implant dans l’os et cela les dimensions requises,
  • la chirurgie flapless : le médecin limite son travail à l’ouverture d’un trou qui de la taille d’un implant qui va s’intégrer dans l’os.

Les différentes contre-indications concernant la chirurgie dentaire

Chirurgie dentaire : quelles sont les différentes techniques de chirurgie ?

La chirurgie dentaire ne peut pas être possible pour tout le monde. En effet, il y a des cas qui ne peuvent pas profiter de ces soins. Parmi ceux-ci on peut

retrouver : les personnes qui ont le diabète, qui souffre d’un déficit immunitaire, des problèmes cardiaques et ceux ayant subi une greffe.